POLYOMAVIRUS
Résumé

 Virus
Les deux polyomavirus humains ont une forte homologie de séquence de leur ADN génomique et une étroite parenté antigénique. Ils sont capables de transformer les cellules in vitro.

Infection humaine
Le virus JC est responsable de la leucoencéphalopathie multifocale progressive. Des rémissions spontanées sont possibles.
Le virus BK est responsable d'atteintes de l'appareil urinaire chez les immunodéprimés (en particulier de cystites hémorragiques chez les greffés de moëlle osseuse et de sténoses urétérales chez les transplantés de rein).
On peut détecter leur génome dans certaines tumeurs humaines.

Diagnostic biologique
Les techniques de biologie moléculaire, qui permettent la détection du génome des virus, sont les plus adaptées au diagnostic des infections à polyomavirus.

Prévention et traitement
Il n'existe pas de traitement antiviral spécifique.
 
 
 

Retour au sommaire