De la cellule de Langerhans à la cellule dendritique
 

Originaire de la moelle osseuse, la cellule de Langerhans se comporte comme un monocyte (ces deux cellules dérivent probablement d'une même lignée) : elle passe dans le sang puis s'établit dans l'épiderme (elle représente 2 à 4 % de cellules épidermiques.

La cellule de Langerhans est caractérisée par des expansions cytoplasmiques (Langerhans, qui l'a découverte, pensait qu'il s'agissait d'un neurone).

C'est une cellule présentatrice d'antigène : elle exprime les molécules de classe Il du CMH. Après une stimulation antigénique, elle quitte l'épiderme pour aller vers les ganglions lymphatiques où elle se transforme en cellule dendritique.

Fermer cette fenêtre pour retourner dans le dictionnaire