I001 - Les immunoglobulines de surface du lymphocyte B ont un rôle :

A - dans la reconnaissance de l'antigène spécifique

B - dans la dégranulation des basophiles

C - dans la transmission d'un signal d'activation

D - dans l'activation du macrophage

I002 - Les cellules issues des divisions d'un lymphocyte B activé par un antigène se différencient en plasmocytes qui sécrètent des immunoglobulines :

A - de même idiotype que la cellule parentale

B - de même isotype que la cellule parentale

C - d'idiotypes différents de ceux de la cellule parentale

D - d'isotypes différents de ceux de la cellule parentale

I003 - Les différences entre réponse humorale primaire et secondaire sont liées :

A - à  la classe des Ig de surface des lymphocytes B

B - à des différences d'affinité des IgM pour l'antigène

D - à la quantité d'antigène

C - au nombre de cellules réactives à l'antigène

I004 - Le rôle effecteur des anticorps dans la destruction des cellules-cibles exprimant l'antigène cible s'exerce par l'intermédiaire  :

A - de la portion Fc de l'anticorps

B - d'une cellule phagocytaire

C - du complément

D - de la portion F(ab)2 de l'anticorps

I005 - La commutation de classe (switch) des immunoglobulines est le terme de réarrangements associant :

A - différentes chaînes lourdes et légères

B - des portions constantes et variables de différentes chaînes

C - des portions constantes de chaînes lourdes

D - des gènes codant pour des domaines constants différents avec les gènes d'une même séquence variable

E - des gènes codant pour des domaines variables différents avec un même gène de partie constante

I006 - La portion Fc des IgM est le support d'une des propriétés fonctionnelles suivantes :

A - la reconnaissance de l'antigène

B - la fixation du complément

C - la liaison aux cellules phagocytaires

D - l'activation des mastocytes

E - le transfert placentaire

I007 - Fonctions du CMH dans la réponse immunitaire :

A - les molécules de classe I sont reconnues par les lymphocytes T CD8+

B - les molécules de classe I et II sont exprimées sur les cellules présentant l'antigène (CPA)

C - la fixation d'un peptide immunogène dans une molécule de classe II dépend des allèles exprimés par l'individu

D - le CMH contient les gènes du récepteur pour l'antigène des lymphocytes T

I008 - L'activation des lymphocytes T peut être évaluée par :

A - l'analyse morphologique en microscopie optique

B - l'étude de l'incorporation de la thymidine tritiée

C - le dosage de l'IL2

D - le dosage des immunoglobulines

I009 - Possèdent une activité cytotoxique :

A - les lymphocytes T CD8+

B - les cellules NK

C - les éosinophiles en présence d'IgE

D - les composés C5 à C9 du complément

I010 - L'interleukine 2 (IL2) est synthétisée par :

A - le macrophage

B - le lymphocyte T

C - le lymphocyte B

D - l'éosinophile

E - le mastocyte

Retour QCM 11-20 QCM 21-30 QCM 31-40 QCM 41-50 QCM 51-60 QCM 61-70