BORRELIA

Les Borrelia sont des bactéries spiralées de 8 à 30 µm de long sur 0,3 de large. Elles sont responsables de fièvres récurrentes transmises à l’homme par des arthropodes vecteurs.

Classification

Les caractères morphologiques, antigéniques et bactériologiques ne suffisent pas pour distinguer les différentes espèces du genre Borrelia aussi la classification est fondée sur l’agent vecteur car il existe une relation étroite entre une espèce d’arthropode et la souche de Borrelia qu’elle transmet.

Bactériologie

Les Borrelia sont sont spiralées et comportent une quinzaine de spires. Elles sont mobiles et colorables par la méthode de Giemsa.

Cependant, les Borrelia, de même que d'autres spirochètes, ne se présente pas toujours sous forme spiralée. Sous l'effet d'anticorps ou d'antibiotiques, les spirochètes peuvent prendre des formes complètement différentes, dont une forme kystique qui est résistante aux antibiotiques usuels (bétalactamines, cyclines, macrolides). Dans le sang des malades, on trouve des Borrelia sous forme kystique (cf "Mécanismes de survie des spirochètes en milieu hostile").

La culture sur milieux spéciaux est difficile, plus facile sur oeuf embryonné.

Pouvoir pathogène

Les fièvres récurrentes sont caractérisées par des accès de fièvre qui durent plusieurs jours, entrecoupés de périodes de rémission. Des complications peuvent survenir telles qu’hépato-néphrite, syndrome hémorragique, méningite ou atteinte oculaire.

La maladie de Lyme sévit pendant la saison chaude. Elle est caractérisée par :

Diagnostic biologique

On peut voir des Borrelia dans le sang ou dans le LCR après coloration de Giemsa.
Le sérodiagnostic de fièvres récurrentes, par étude du pouvoir spirochéticide du sérum, est difficile.
Le sérodiagnostic de la maladie de Lyme est possible par technique ELISA, par immunofluorescence indirecte (IFI), par hémagglutination passive ou immunocapture.

Sensibilité aux antibiotiques

Tetracyclines ou chloramphénicol sont le traitement de choix des fièvres récurrentes.
L’évolution de la maladie de Lyme au stade aigu est favorablement influencée par un traitement par la
pénicilline V ou la tétracycline.

Retour