TREPONEMA

Les agents des tréponématoses humaines constituent trois espèces du genre Treponema.

TREPONEMA PALLIDUM

Epidémiologie et pouvoir pathogène naturel

Treponema pallidum est l'agent de la syphilis, maladie de répartition mondiale connue depuis l'antiquité. C'est une affection strictement humaine à transmission vénérienne (MST) qui évolue en plusieurs phases :

Les malades sont contagieux pendant les phases primaire et secondaire, où les tréponèmes sont très nombreux dans les lésions cutanées et muqueuses.

La syphilis peut être transmise à son foetus par une mère atteinte de syphilis évolutive. Le passage transplacentaire de Treponema pallidum entraîne une atteinte systémique du foetus, responsable de la mort foetale, ou des manifestations cliniques de la syphilis congénitale. Un nouveau-né contaminé au cours de l’accouchement fait la forme congénitale.

La syphilis endémique ou béjel s'observe aux Antilles et en Afrique. La contamination n'est pas vénérienne et a le plus souvent lieu dans l'enfance au contact de lésions contagieuses. Cette affection ne se complique pas de localisations viscérales tardives.

Caractères bactériologiques

T.pallidum est une bactérie mobile, de forme hélicoïdale mesurant 8 à 15 micromètres de long sur 0,3 de large.

Sa structure est celle des spirochètes. Elle comprend une enveloppe externe en 3 feuillets recouvrant une couche de peptidoglycane, qui donne sa forme à la bactérie et qui est intimement liée à la membrane cytoplasmiqe sous-jacente. Entre la membrane externe et le peptidoglycane se trouvent 3 flagelles enroulés autour du corps bactérien qui constituent l’organe moteur.

Les antigènes de T. pallidum sont nombreux et, pour la plupart, communs aux autres tréponèmes pathogènes. Peptides, glycoprotéines et polysaccharides de l’enveloppe externe sont antigéniques ainsi que les protéines de l’organe moteur. Le cardiolipide qui suscite la formation d’anticorps fixant le complément (réagine syphilitique) est un constituant non spécifique de la membrane cytoplasmique. Des composants protéiques intracytoplasmiques, libérés lors de la lyse de la bactérie, interviennent dans les réactions d’hypersensibilité retardée.

T.pallidum est un germe très fragile qui ne survit pas dans la milieu extérieur et qui est strictement adapté à l’homme.

Il n’a jamais pu être cultivé in vitro ; seules des souches de tréponèmes non pathogènes ont pu l’être, notamment T.phagedenis, souche Reiter, qui possède des antigènes communs à T. pallidum et, de ce fait, a été utilisée à des fins diagnostiques.

L'injection intra-testiculaire de Treponema pallidum à un lapin provoque en quelques jours une orchite riche en tréponèmes. La souche Nichols est régulièrement entretenue sur testicules de lapin et est utilisée pour réaliser le test diagnostique de Nelson.

Structure antigénique

Treponema pallidum a une structure complexe. Quatre groupes d'antigènes ont été mis en évidence :

C'est un phosphatidyl-glycérol commun à tous les tréponèmes et présent dans les tissus animaux (coeur et foie surtout). Associé à des protéines du tréponème, cet haptène devient antigénique et suscite la formation d'anticorps appelés réagines.

Il est commun à tous les tréponèmes et porté par les fibrilles. Il est extrait du tréponème de Reiter et peut être utilisé en réaction de fixation du complément.

Il est spécifique de Treponema pallidum et suscite la formation d'anticorps décelables par immunofluorescence.

Leur nature est mal connue. Ils suscitent la formation d'anticorps très spécifiques de Treponema pallidum décelés par le test de Nelson.

La syphilis entraîne une immunité à médiation cellulaire et humorale qui ne protège d'une nouvelle contamination que lorsque l'infection est évolutive. Un sujet traité efficacement peut donc à nouveau contracter une syphilis. La présence d'anticorps résiduels ne protège pas contre une réinfection.

Il n'existe pas de vaccin contre la syphilis.

Diagnostic biologique

Etat frais : Observé au microscope à fond noir, les tréponèmes apparaissent comme des spirales ondulées et mobiles.

Coloration : les meilleurs résultats sont obtenus par l’imprégnation argentique de Fontana-Tribondeau mais la méthode de Gram n’est pas utilisable.

Un résultat positif fait suspecter la syphilis, un résultat négatif ne l’élimine pas.

Syphilis non traitée

Syphilis traitée

Sensibilité aux antibiotiques

Les tréponèmes sont sensibles à la pénicilline G qui constitue le traitement de choix (benzathine-pénicilline G ou procaïne-pénicilline G) qu’on remplacera, en cas d’allergie vraie aux ß lactamines, par une cycline ou un macrolide.

Une réaction d'Herxheimer peut apparaître dans les heures qui suivent le début du traitement. Elle semble due à une réaction allergique secondaire à la libération des constituants du corps bactérien lors de la lyse des tréponèmes.

Prévention

Elle est basée sur le dépistage précoce (clinique et sérologique) de la maladie et sur le traitement des malades afin de stériliser rapidement leurs lésions. Comme pour toute M.S.T, il faut identifier, examiner et éventuellement traiter le(s) partenaire(s).

Retour